Le samedi 25 février a eu lieu notre seconde réunion des créateurs

au Cosy Corner Coworking café de Paris.

reunion createurs entrepreneurs artistes artisans

présentation des créateurs présents lors de la réunion #2 

Laure Mélane, créatrice de la marque Ummãe : tapissière décoratrice de formation, Laure propose de la restauration d ‘ameublement et lance sa marque , sa collection.

Christine Gilson, créatrice de bijoux, objets de couturière et de décorations, Christine anime aussi des ateliers pour enfants et adultes.

Maria Paredes, atelier Maria Salvador, créatrice de fleurs artificielles.

Christelle, formée au stylisme, lance sa collection bijoux : Les Tsarines de Paris

Marie Sandrine Kicata , styliste de formation et Make Up artiste. Marie Sandrine lance sa collecttion d’accessoires en wax pour adultes.

Créatrice souhaitant restée discrète sur son projet

Alban Lapie, fondateur de Azelina, artisan savonnier propose un large choix de savons faits de manière artisanale à partir de matière Bio et naturelle. Alban propose également des ateliers pour apprendre à faire son propre savon.

Aurélie Audenard, fondatrice de Lilie and Ko, propose des ateliers créatifs pour les enfants et les adultes. Aurélie est aussi graphiste.

Jean – Pierre Trousset, fondateur de Escapade Végétale, propose des créations végétales d’intérieurs. Escapade végétale est une invitation à réintégrer la nature dans nos espaces de vie et à transmettre l’idée qu’elle nous est essentielle et vitale.

Roseline Bertin, 10 de carreau : graphiste, décoratrice d’intérieur, Roseline fait de la création de motifs pour carreaux de ciment, céramique et faïence, sa marque : 10 de carreau.

Véronique Baka Gueguen, moi – même fondatrice de l’atelier Lutèce 

Après les présentations, le premier sujet abordé a été la vente en boutique éphémère, plusieurs créateurs à l’occasion de la Saint Valentin en ont fait l’expérience.

Les boutique éphémères 

A l’occasion de la saint Valentin, plusieurs créateurs présents ont souhaité faire une vente en boutique éphémère.

Pour l’occasion ils ont loué à plusieurs un espace dans Paris via une plateforme de réservation de locaux à louer de façon ponctuelle.

17 créateurs étaient regroupés dans cet espace. Le cout n’était pas excessif : 150 € chacun pour 4 jours consécutifs.

Pour info : la manufacture invisible loue dans le même ordre de prix son espace

Retours d’expérience :

  • Le lieu : attention à l’emplacement, à la visibilité. Si le lieu n’est pas dans une rue passante, il vous faudra beaucoup communiquer, faire du tractage, faire des affichages, déposer des flyers chez les commerçants du quartier, publier l’information sur les réseaux sociaux. La location d’une boutique éphémère dans une rue passante sera plus chère mais de suite vous aurez bien plus de visibilité. La piste de réflexion est : faut – il privilégier l’emplacement plutôt que de décupler d’actions de communication –
  • L’origine des  produits : Si vous partagez un espace avec d’autres exposants, veillez à vérifier leurs produits. En effet certains vendent de l’artisanat mais sont simplement revendeurs de produits importés. Attention donc certains vendent de l’artisanat certes mais pas de Made In France …. Cela peut nuire à l’image de l’évènement et donc créer des doutes sur vos produits.Nous tenons tous à valoriser le fait main, Made In france.
  • La gamme : Vous avez une clientèle cible, il faut que les créateurs proposent des produits qui ciblent une même clientèle. Vos produits sont haut de gamme, veillez à ce que les autres créateurs proposent aussi du haut de gamme.
  • les produits : vous organisez une vente en boutique à plusieurs et vous vendez les mêmes produits . Vous devez bien mettre en avant vos spécificités, vos différences. Vous vendez une collection d’accessoires : il faut donc proposer des produits aux styles différents, aux matières différentes …. ne vous retrouvez pas dans un même espace avec les mêmes réalisations que les vôtres.
  • se rassembler : an amont faut-il scénariser l’évènement ? imaginez un lieu de créateurs ameublements, déco design. Vous pourriez très bien prévoir d`être plusieurs créateurs comme : un artiste peintre pour habiller les murs, un créateur ébéniste, un créateur végétal, un créateur déco de luminaire, un design tapissier, un sculpteur : En amont vous vous concertez pour choisir des pièces qui viendraient décorer le lieu de vente en harmonie. Cela permet aux clients d’imaginer les objets en situation et donc chez eux.

Les boutiques de créateurs :

Les boutiques en fixe dans lesquelles vos créations sont en vente.

Il y a plusieurs possibilités :

  • Vous ne gérez pas les ventes : vos créations sont exposées dans une boutique dans laquelle une personne s’occupe de la vente moyennant un loyer, une commission ou les deux
  • Vous gérez les ventes : vous devez participer à la permanence de la boutique, ce sont les créateurs qui tiennent la boutique. En général vous devez verser juste un loyer.

Le fait que la boutique soit tenue par une même personne qui expose ses créateurs semble être un avantage :

  • vous avez été ” choisi ” par le commerçant et celui-ci croit en vous. Il connait votre histoire et sait vendre vos créations.
  • la plupart du temps, vous ne payez pas de location mais vous reversez une commission sur les ventes effectuées.

 

Une vitrine sans avoir de boutique 

Ou comment trouver des lieux pour pouvoir mettre ses produits en avant au delà du Web ?

Bien sur votre site, les réseaux sociaux nous permettent de “montrer ” vos créations. Certains ont des boutiques, des ateliers dans lesquelles ils peuvent recevoir leur clientèle. Pour ceux qui n’ont pas de lieu il faut donc trouver une alternative, des vitrines ou lieux pour être vu de votre clientèle potentielle.

Nous étions au Cosy Corner, espace de coworking dans Paris centre, les espaces sont aménagés de canapés. Une des créatrice présente à proposer alors ses créations textiles : ses coussins pour décorer les canapés. Une occasion de mettre en situation ses créations, le lieu va avoir quelques coussins pour décorer l’espace et la créatrice sera mise en avant. Pour quel cout ? Zéro juste un échange de visibilité, il faut bien sur que son nom apparaisse pour que tout personne souhaitant acquérir un de ses coussins puissent contacter la créatrice.

Il en est de même pour la création végétale, sur internet nous allons découvrir la diversité des compositions. Pourquoi ne pas trouver des lieux qui accueillent des entreprises, ou proche de ces dernières. Les entreprises font appel très régulièrement à des fleuristes pour leurs salles de réunion, accueil ….Cela permettrait de décorer un lieu et de faire découvrir son univers … et surtout de faire craquer des décisionnaires 😉

Vous avez trouvé des lieux où on peut découvrir vos créations : vous allez pouvoir rebondir aussi sur internet et annoncer que vos créations sont visibles à tel et tel endroit. Vous profitez alors d’un échange de visibilité sur la toile. Le lieu vous nomme sur le site réel ( boutique par exemple ) , sur internet et vous, vous annoncez votre présence au sein de l’enseigne en question.

Cela vous permettra d ‘avoir un budget de communication réduit, d’être à proximité de votre clientèle, ainsi qu’à divers endroits.

un site internet 

Aujourd’hui on se demande comment pourrait on faire sans un site internet. Ceci-dit certaines entreprises, créateurs n’en ont toujours pas car elles ont déjà une clientèle acquise et récurrente ou / et une réputation, un bouche à oreille qui fonctionne très bien.

Quand on se lance c’est bien sur une des premières question qui nous vient à l’esprit, car c’est évident que c’est un moyen de se faire connaître.

Mais un site vitrine suffit il ? Si vous êtes sur un segment où beaucoup de créateurs sont déjà en ligne, il va vous falloir au préalable étudier ce qui se fait sur la toile, comment communiquer sur vos créations, vous -mêmes, votre histoire, raconter vos oeuvres.

Un site et bien plus 

  • Analyse de l’existant sur la toile / concurrence
  • dois je garder la main sur mon site, faire mon site moi-même ( cela demande du temps )
  • Le blog ( raconter son histoire entre autres )
  • un compte Facebook
  • un compte twitter
  • un compte FB
  • un compte instagram

Cela  peut sembler énorme, vous pouvez commencer par un site en prévoyant une rubrique blog, un compte facebook.

Cela vous permettra de commencer à communiquer et être présent sur la toile. Avec le blog vous pourrez rédiger des articles tels que :

  • News
  • Votre histoire
  • Un reportage sur une de vos créations, son histoire
  • Annoncer un évènement
  • etc

Ces articles vous permettront de rédiger du contenu sur vos créations, de travailler votre réputation et à terme d améliorer votre référencement.

Grâce aux réseaux sociaux vous pourrez relayer les informations sur la toile en utilisant les # étudiés aux préalables.

En fait vous allez utiliser internet pour rebondir du réel vers le virtuel et du virtuel au réel …. pour être plus clair :

Vous faites une boutique éphémère, vous rencontrez sur place un client. Celui-ci souhaite voir votre prochaine collection, vous lui laissez votre carte avec votre adresse web ainsi que vos comptes sur les réseaux sociaux. Il vous suit et sera donc informer de vos prochaines ventes via les réseaux sociaux ou votre newsletter.

Un internaute vous découvre sur la toile, il vous suit sur les réseaux sociaux. Vous organisez une vente éphémère, ill décide de venir voir vos oeuvres lors de cette vente.

Internet est une façon extraordinaire de toujours rester en contact 🙂

Les blogueurs – Blogueuses – Presse 

Avoir un article dans la presse papier, sur internet ou un blog est un bon moyen de se faire connaitre.

Il n’est cependant pas facile d’avoir un article dans la presse, il faut pour cela envoyer votre dossier de presse. Il faut accrocher la rédaction et ce n’est pas chose aisée. Un point important : il faut savoir que certains magazines bouclent leurs articles 3 mois avant la parution. Si vous souhaitez annoncer un évènement, il vous faut bien anticiper.

Lors d’évènement comme une boutique éphémère, il vous faut communiquer sur ce moment et inviter la presse, les blogueurs, blogueuses de votre domaine et ne pas hésiter à envoyer des informations sur vos nouveautés. Un article sur internet  va vous générer du traffic vers votre site. Vous pourrez aussi annoncer l’article dans les pages news de votre site et aussi sur les réseaux sociaux 😉 N ‘oublier pas de rebondir sur chaque news !

Par contre, un créateur nous a indiqué que certaines blogs affichaient votre site dans le cadre ( physique )de leur blog  et cela semble néfaste. En fait Google considère que si votre site s’affiche dans un autre site, il s’agit de copie de site. Google n’aime pas ça et vous verrez votre site pénalisé en étant mal référencé.Il faut donc bien vérifier que l’article n’affiche pas votre site sur son site.

Quelques articles sur des blogs spécialisés me concernant ont permis d’avoir plus de visibilité. Grâce à Google analytics on peut voir d’où viennent les internautes qui arrivent sur notre site et donc d’analyser les retombées de tels articles.

Retour sur les articles dans la presse 

Christine a bien voulu revenir sur ce sujet et mieux nous expliquer l’expérience qu’elle a eu suite à des articles dans la presse papier.

Les différentes parutions presse :

  • double page dans un magazine qui se lance
  • articles dans les pages shopping

Christine a été sollicitée par des journaux spécialisés couture pour paraître dans un numéro. Elle n’a donc eu rien à régler. Le magazine ” Passion Fil ”  lui a consacré 2 pages sur un produit dédié aux couturières. Ravie cela a permis à Christine de se faire connaître et a reçu beaucoup de commandes 🙂

Les articles dans les rubriques shopping n’ont pas eu la même portée, il a été difficile de connaître les retombées.Les encarts sont petits mais cela permet aussi d’acquérir des références gratuitement 🙂

Vous pouvez découvrir ses articles dans la presse sur la page de Créadeshop 

En conclusions avec Christine, nous pensons que lors d’un évènement de créateurs, il faut prévoir en amont ( minimum 3 mois ) :

  • la communication telle les dossiers de presse
  • Bien mettre en avant les spécificités des créateurs, de l’endroit, des produits
  • inviter la presse, les blogs

Prochaines réunions créateurs 

Propositions prochaines réunions :

Suite à nos échanges, nous avons choisi d’aborder les thèmes suivants :

Comment optimiser sa visibilité sur internet

Vendre en boutique éphémère

Aussi je pensais aborder les thématiques suivantes :

  • faire du sur mesure
  • travailler avec des agences évènementielles, des agences d’architecte d’intérieur
  • faire un salon
  • rebondir de l’internet vers le monde réel pour rebondir sur internet

Aussi merci d’indiquer si vos préférences pour des réunions de créateurs en semaine ou le samedi matin

Les News des Créateurs 

Capsule Market : 8 rue Richaud 78000 Versailles   RER ; Versailles Rive droite

  • Karine de Personigo est à l’évènement ” un air de printemps ” à la boutique itinérante jusqu’au 11 mars

La boutique itinérante : 16 Rue Armand Moisant, 75015 Paris, France  métro : gare montparnasse

Véronique Baka Gueguen